Les actions

Dans les lycées de la régions grenobloise, comme partout en France, les personnels mettent en place des actions diverses et variées pour alerter l’ensemble de la communauté éducatives sur la dangerosité des réformes que le ministre Blanquer veut infliger au service public d’éducation.

Les actions parcoursup

Au lycée Aristide Berges comme au lycée Vaucanson de Grenoble les équipes pédagogiques des classes de terminale ont décidé de mettre “très satisfaisant” pour tous·tes les élèves dans les items de Parcoursup qu’on leur demandait de remplir.
Par ailleurs certain·es enseignant·es du lycée Aristide Berges font grève pendant la semaine d’évaluation des TPE.

Un communiqué du lundi 18 mars des enseignants du lycée Aristide Berges de Grenoble
“Nous vous écrivons pour vous informer de la mobilisation contre la réforme du Lycée. Comme vous le savez, la grande majorité des professeurs principaux de terminale a décidé de mettre “très satisfaisant” dans les items de Parcoursup qu’on nous demandait de remplir. Cela a été discuté à plusieurs reprises en heure d’information syndicale. Il était nécessaire de marquer le coup, et de nombreux collègues de terminale ont soutenu cette initiative en quittant les conseils de classe au moment de travailler sur Parcoursup. Dans certains conseils, cela a provoqué une réaction pénible de la direction qui a empêché des PP d’expliquer les raisons de leur démarche, même en deux mots.
Comme nous en avons parlé en heure d’information syndicale, certains collègues ont aussi décidé de manifester leur opposition à la réforme du Lycée par le biais d’une grève pendant la semaine des TPE. Il s’agit d’une action plus forte que celles pratiquées jusqu’alors mais elle est à la hauteur de notre désaccord avec la réforme imposée par le ministre. Cette action n’est pas isolée et s’inscrit dans des démarches que l’on trouve dans d’autres établissements de l’agglomération. Il s’agit d’un moyen permettant d’exprimer notre refus de la réforme. Un courrier sera adressé aux parents, à la direction de l’établissement, au rectorat. Nous proposons un rassemblement contre la réforme devant le lycée lundi prochain, le 25/03, jour du début des TPE, à 7h30, pour manifester notre mécontentement. Nous l’avons fait à deux reprises depuis le début de l’année. C’est une action simple qui permet notamment à ceux qui ne veulent pas faire grève de participer au mouvement de contestation d’une autre manière. Soyons nombreux devant le portail lundi matin à 7h30 ! Nous essaierons de faire venir les médias pour que notre action ait davantage de retentissement.
Nous envisageons aussi de ne pas rester inertes lors des Journées portes ouvertes. L’idée est la suivante : si vous vous êtes inscrits sur un des deux jours de JPO (le 30/03 ou le 06/04), vous faites acte de présence ce jour-là dans le lycée (pour rassurer les parents comme le veut le proviseur) mais l’autre samedi, celui où vous n’êtes pas inscrits, vous pouvez être présents devant le lycée pour informer les parents de la réalité de la réforme. Cela ne plaira pas à la direction, mais cela nous permettra de nous exprimer et de présenter un autre point de vue que celui de l’institution.
Un collectif d’enseignants présents lors de l’heure d’information syndicale du lundi 18 mars 2019.