Droit de retrait au lycée R. Deschaux, Sassenage

Communiqué de presse

Les personnels du Lycée Roger Deschaux tiennent à vous informer que depuis le lundi 25 novembre, ils exercent leur « droit de retrait » au regard des dangers graves et imminents auxquels ils doivent faire face quotidiennement ​ dans l’établissement.

Cette décision fait suite au devoir d’alerte exercé le 15 octobre 2019.

Dans les faits :

  • Jeudi 5 Septembre : Deux élèves ont une altercation (insultes verbales et menaces physiques) en classe. Ils sont séparés par l\’enseignant. L\’un des deux sera exclu par conseil de discipline en date du 3 Octobre pour port d\\\\’arme blanche de catégorie D.
  • Lundi 14 Octobre : Une bagarre très violente a eu lieu dans une salle de cours entre deux élèves, cinq adultes ont été obligés d\\\\’intervenir pour les séparer. Un personnel du lycée a reçu des coups ayant pour conséquence un arrêt de travail.
  • Mardi 15 Octobre : Un élève insulte et menace verbalement un enseignant et une AED, cet incident violent débouche également sur un arrêt de travail et un dépôt de plainte. Le 15 octobre nous avons déposé un devoir d’alerte à la suite de quoi sur la demande des personnels une heure d’AG a été réalisée le vendredi 18 Octobre.
  • Vendredi 18 Octobre : Le proviseur adjoint et la CPE interviennent dans une classe au sujet d\’un vol. Un des élèves vide son sac qui contient une arme blanche. Le proviseur adjoint confisque ce couteau et l\’élève agresse physiquement celui-ci.
  • Mercredi 20 novembre : Une passante nous alerte, il y a une grosse bagarre à proximité du lycée. L\’élève se faisant passer à tabac vient de subir un acte de vengeance extrêmement violent. Parmi les agresseurs figure l’élève exclu définitivement lors du conseil de discipline du 5 octobre. Bilan de vie scolaire depuis la rentrée : 32 exclusions temporaires de l\’établissement 5 conseils de disciplines 155 déclarations d\’incidents dont 52 pour atteintes aux biens et aux personnes. N\’apparaissent pas dans ces chiffres le nombre d\’incivilités et autres manques de respect que subissent les personnels et les élèves en étude, dans les couloirs. Le rectorat a reçu une délégation du personnel ce mercredi 27 novembre. Suite à cette audience, le chef de cabinet de la rectrice a commandé un audit de l’établissement le lundi 2 décembre, mais aucune mesure de sécurisation n’a été prise pour rétablir un climat de sécurité qui permettrait de lever le droit de retrait.

Par conséquent, les personnels demandent pour la levée immédiate du droit de retrait – Deux postes d’AED supplémentaires – La présence d’une assistante sociale dans l’établissement deux jours et demi par semaine. – La présence d’un Psy-EN (ancien Conseiller d’Orientation Psychologue) dans l’établissement deux jours et demi par semaine.

Contact: 0627141499 – 0680248534 – 0611670909 – 0681618281